samedi 17 décembre 2016

BUDGET 2017 DE LA COMMUNE, INVESTISSEMENT


La  présentation de votre budget primitif  2017  nous rend très pessimismes M. Mutzig.

En effet, ce budget  n'anticipe en rien  l'avenir car il est dépourvu d'un plan méthodique de trésorerie.
Plan de trésorerie pourtant  indispensable à une gestion rigoureuse.
Nous notons aussi malheureusement que sur le plan purement comptable, et malgré votre hausse des taux d'imposition ménages, vous ne dégagez que 587 342 € de la section de fonctionnement,  142 000 € de FCTVA  et 48 000 € de la taxe  d'aménagement ce qui est, vous en conviendrez, un piètre et très inquiétant résultat d'auto – financement.
Votre complainte lancinante sur la baisse des dotations d'Etat ne suffira donc pas à masquer  votre propre incapacité à gérer rationnellement les finances de notre ville.

Il va sans dire que je partage pleinement l'analyse rigoureuse d'Alain Chapelle sur la section de fonctionnement  et, comme lui, je suis très inquiet quant à l'avenir de nos finances.

Ceci étant dit, mon intervention portera principalement sur les investissements.
Hélas, en  ce domaine, vous ne maîtrisez pas mieux les frais d'investissement que les frais de fonctionnement.
Là aussi c'est du grand n'importe quoi!

1) Vous avez décidé de construire, à hauteur du gymnase Tisserand, un centre de loisirs que vous chiffrez, dans un premier temps, à 4 millions €.  Il faudra naturellement l'équiper de bureaux et de tout le nécessaire au bon fonctionnement de cette nouvelle structure.
In fine ce projet s’avérera  très coûteux et vraiment pas prioritaire au regard de la population Chasselande plutôt vieillissante.
En effet, nos écoles sont encore largement dimensionnées pour recevoir ce genre d'activité.
C'est également un projet  qui engendrera, quoique vous en disiez, de nouveaux frais substantiels de fonctionnement ( chauffage, électricité, eau, entretien etc...)

2) Vous avez investi  plus de 750 000 € dans un terrain de foot synthétique alors que d'autres communes, sans doute plus rigoureuses, ont payé pour le même produit autour des 500 000 €.

3) Malgré la farouche opposition des riverains, votre majorité a décidé d'amputer le parc Joly de 4000 m2 de terrain pour y construire des immeubles. Pour calmer la colère des riverains et faire passer cette pilule amère, elle a été contrainte à un aménagement du parc pour 442 700 € .

4) Vous  inscrivez 40 000 €  de frais  d'étude pour une halle Place Coponat alors que des études réalisées antérieurement ont démontré qu'en l'état actuel de la place, sauf à saccager le bel espace central arboré et végétalisé,  toute implantation ne serait ni judicieuse ni proportionnée.
Soyez donc patient, en effet le transfert de l'école Pergaud sur les terrains du Raquin dégagera une grande surface, donnera une toute autre envergure à cette place et permettra l'implantation harmonieuse d'une halle tout en conservant l'espace central.
A propos d'études.
Au dernier conseil nous nous étions opposé au recrutement d'un poste d'architecte, selon nous surdimensionné et trop coûteux pour une petite commune comme la notre mais qui, pour autant, ne vous dégageait pas de l'obligation de lancer des concours d'architectes. Et c'est exactement ce qui se passe aujourd'hui !

Vous inscrivez au budget 2017: 455 000 € de frais d'études !
- 100 000 € d'études pour l'école Pergaud,
- 215 000 € pour votre centre de loisirs,
- 100 000 € pour Tisserand,
- 40 000 € pour la halle.
C'est tout simplement navrant !

5  ) Vous nous dites investir 430 000 € pour des aménagements extérieurs au gymnase du Raquin. Ce projet n'a jamais été présenté au conseil. Alors, comment pourrions nous nous prononcer pertinemment sur un projet que l'on ne connaît pas?
Notons pour l'anecdote, qu'entre la rénovation du gymnase Tisserand, le terrain de foot synthétique et le projet du Raquin c'est encore de sport dont il s'agit !

6 ) Vous investissez 500 000 € dans la rénovation de la mairie alors que vous prévoyez de la déplacer sous peu et de l'implanter à la place du terrain de rugby.dont vous avez inauguré, à votre arrivée, l'agrandissement et la rénovation des vestiaires. Si ce n'est pas de la gabegie ça y ressemble furieusement !

Pour conclure, M. Mutzig, M. le maire, la réalité d'hier n'est plus celle d'aujourd'hui. En effet, Chassieu possédait, bien avant votre élection et bien avant la notre, des infrastructures digne d'une ville de plus de 20 000 habitants. Mais c'était à l'époque heureuse où la taxe professionnelle gonflait le budget de la ville.

Aujourd'hui  M. le maire, M. Mutzig, Mesdames et Messieurs, vous le savez, cette belle époque est désormais révolue. Par contre nous sommes dans l'obligation de gérer et de conserver en bon état de marche ce beau et important patrimoine légué par nos anciens : piscine, théâtre, médiathèque,  conservatoire de musique et de danse, gymnases,  boulodromes, et tous les autres bâtiments communaux...

Oui, l'heure est aux économies et certainement pas à la création  de nouvelles structures qui n'en doutons pas engendreraient de nouveaux frais substantiels de fonctionnement qui très rapidement vous contraindraient à de nouvelles et inéluctables augmentations d'impôts .

A ce propos, je ne saurais terminer sans parler de la fiscalité qui pèse sur les ménages.
Vous critiquez l'Etat et sa pression fiscale et vous au niveau municipal que faites-vous ?
La même chose !
Non seulement vous pénalisez le contribuable mais, en augmentant le revenu, fiscal  vous pénalisez ainsi la commune qui verra ses dotations baisser inéluctablement

Oui, vous participez vous aussi et très activement au racket fiscal ! Avec 7,5% de hausse + l'augmentation des bases vous augmentez le prélèvement fiscal des Chasselands d'environ 9% !
Non seulement c'est énorme,  mais ce n'était absolument pas justifié!

Les Chasselands ne sont pas tous des nantis, M. Mutzig, M. le maire,  loin s'en faut ! Beaucoup d'entre eux ont eu la chance d'acheter leur bien immobilier dans une période favorable, pour autant ils ne bénéficient pas de revenus mirobolants.
Pour les locataires d'aujourd'hui, la situation est encore pire, vu le prix des loyers et des charges qui ne cessent d'augmenter.
Et non content de pénaliser les Chasselands par vos augmentations massives d'impôts, vous leur  rendez la vie encore plus difficile en augmentant, pour la plupart, les prix des services municipaux.

C'est d'autant moins acceptable que nous vous avons laissé un confortable bas de laine et qu'à la fin de l'année vous aurez en caisse plus de 10 millions d'€.

Je vous remercie.
  
Yves Imbert



BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

Aucun commentaire :

Publier un commentaire