dimanche 30 juin 2019

RÉPONSES A LA PARUTION SUR LE BILAN DE MANDAT


Développement de notre tribune libre parue sur le Bilan de mandat du Maire.
« Tout va bien ! »

Vous avez reçu dans votre boite aux lettres le bilan de mandat, proche d’une propagande électorale, sous la forme d’un livret de 35 pages. Cela mérite une réponse certes longue mais indispensable à la bonne information des Chasselands.
Dans son bilan de mandat monsieur Selles donne l’impression d’avoir sorti Chassieu de sa léthargie et de l’avoir transformée en une ville active aux services performants.
Il oublie seulement qu’il a trouvé une mairie dont les services avaient déjà été modernisés (label internet et trophée de modernisation de  l’administration), développés avec des formations pour les agents, des écoles réaménagées avec des self-services, des équipements numériques, du matériel adapté aux enfants (notamment pour réduire le volume sonore dans les salles de restaurant), un accueil périscolaire organisé et financé,  un Pôle Ressources Emploi à la disposition des demandeurs d’emploi Chasselands offrant des services centralisés, un Centre Communal d’Action Sociale organisé, avec une directrice, du personnel formé, une assistante sociale, une ludothèque installée dans l’Espace Pierre Poivre, équipée et organisée, avec une équipe de professionnelles et de bénévoles actifs et reconnus…. 
Il oublie seulement qu’il n’a fait qu’inaugurer l’extension de la ludothèque, le terrain de jeux de la rue Delage et finaliser la salle Baby Gym du Raquin.
La voie nouvelle qu’il a tant décriée dans sa campagne, désormais promenade du Biézin fait son bonheur.

Il oublie aussi qu’il a trouvé des finances saines et suffisantes pour gérer aisément la commune.

Alors …que dire du mandat de M. Selles, maire de Chassieu ?

Un  Maire qui parle de concertation mais ne respecte pas la démocratie !

Il prétend pratiquer la « démocratie participative », oui, mais quand tout le monde est d’accord avec Lui !
A peine le conseil municipal installé, il met fin aux questions du public car « idiotes, politiques ou personnelles. » ! C’étaient pourtant des moments de démocratie directe, respectés par tous les anciens maires, où chaque habitant pouvait librement s’exprimer et obtenir une réponse rapide. Il menace d'expulsion par la police municipale, le public qu'il juge trop bruyant lors des conseils municipaux.
Les élus d'opposition sont exclus  de la commission de sélection des candidats aux conseils de quartiers et conseil des sages. Ainsi, le choix des participants est parfaitement orienté jusque dans le renouvellement des partants ou démissionnaires (sollicitations de personnes ne faisant pas partie du quartier concerné ou exclusion de celles inscrites sur la liste complémentaire...).
Et lorsque des élus de ces conseils, comprennent dans quelle arnaque  ils sont tombés et se rebellent, il suspend les conseils de quartiers... suspension qui équivaut à une suppression…
Il se met en avant et décide tout seul. Pour exemple, il écrit dans la lettre adressée aux présidents de conseils de quartiers : « J’ai créé … ma volonté  … j'ai mis… en ma présence … J’ai constaté … Je ne peux … J’ai donc décidé …  Je supprime ! Je, je, je, …......  Quel bel exemple de démocratie !
Seul le conseil des sages  chouchouté par la responsable du Pôle séniors aura résisté à cette vague de suppression.
Il refuse les débats sur les textes votés et sur les questions orales posées par les élus de l'opposition, allant jusqu'à les lire lui-même en se permettant de faire des commentaires désobligeants et méprisants. Ceci en toute illégalité !
Cerise sur le gâteau, au moment des élections présidentielles et législatives, notre maire prend un arrêté pour interdire la distribution de tracts sur le marché évoquant l'intérêt au maintien de l'ordre public ! Mais il envoie à tous les Chasselands une lettre de soutien pour le  candidat LR aux élections régionales (L. Wauquier).
Il traite avec mépris les plus de 1000 signataires d’une pétition contre l’implantation sans concertation des habitants d’une halle de 800 000 euros.
A quand l'interdiction de se rassembler?
Nous n'en sommes pas très loin quand un adjoint de la majorité vient comptabiliser les participants à un débat politique sur la commune !
Il faudrait  ajouter les  décisions unilatérales : démontage du skate-park car tagué, la disparition de la Fête villageoise car trop de participants extérieurs à la commune (voir notre article  «  la Fête villageoise n’aura pas lieu cette année ») !
Histoire d’encore mieux maîtriser la  gestion des équipements, la validation des règlements intérieurs se fait par arrêtés du maire…ainsi les élus du  Conseil municipal  n’ont plus à donner leur avis pour la forme.
 Pour des considérations financières strictement personnelles, notre bon maire, si critique vis à vis du Grand Lyon dans sa campagne, laisse la Métropole imposer son point de vue dirigiste réduisant ainsi notre commune un simple arrondissement de Lyon sans réel pouvoir local de décision.


Un  Maire qui gère  l’urbanisation sans aucune prospective !

Il n’engage aucune concertation des élus et des habitants sur l’aménagement de la commune.
Après la vente de 3800 m2 dans le Parc Joly, vente à laquelle nous sommes toujours opposés, il a bradé plus de 4000 m2 avec la vente de l’Espace Jeunes (route de Lyon, zone UA2) et des serres municipales soit 509 000€ de manque à gagner pour le budget communal  ce qui correspond à  l’augmentation annuelle des impôts qu’ont subie les Chasselands !
Il n’a pas pris en compte les besoins d’extension de l’école primaire du Châtenay saturée, en ne  préemptant pas  le terrain mitoyen et rendant impossible toute évolution de l’école.
Et si nous  regardons l’aménagement futur de la ville ? Le maire prétend sortir Chassieu de son immobilisme. Il considère qu’il a obtenu tout pouvoir de la part de Chasselands….Or, ses électeurs ne représentent que 30.5% des inscrits.  Et même vis à vis de ceux-ci, il n’a pas respecté son engagement de campagne qui prévoyait que le parc  Joly resterait ‘’un espace purement ludique !’’ .
Notre groupe Chassieu Naturellement  s'oppose toujours à cette urbanisation débridée car il  n’y a aucun projet global, prospectif et cohérent basé sur des diagnostics précis et partagé avec les habitants (cf article du blog).
En l’absence de contraintes pour les promoteurs, il se  construit à Chassieu deux à trois fois plus de logement que le nombre imposé par la Métropole dans le PLU-H 2017 : 287 logements neufs construits pour 80 prévus par la Métropole.. Malgré ces constructions pléthoriques et anarchiques, le pourcentage de logements sociaux reste stable (environ 16% pour une obligation de 25%).
Dans le secteur Route de Genas et parc Joly, la circulation et le stationnement vont devenir impossibles. Le sacrifice des espaces naturels et de loisirs tels que le parc de la chapelle sera-t-il suffisant pour pallier ces problèmes non anticipés ?

Un Maire qui ignore la Protection de l’Environnement  et le Développement Durable !  

Il supprime l’Agenda 21, véritable guide du Développement Durable de la commune dans les domaines de l’environnement, de l’économie et de la vie  sociale, pour le  remplacer par une simple « feuille de route ». 
Il a contribué à faire échouer le projet d’arrivée du Tram à Chassieu. Tout au long de la campagne pour les municipales en 2014, le candidat Selles s’est opposé à la prolongation de la ligne de tram jusqu’au rond-point René Cassin. Dès son élection, le SYTRAL a alors réaffecté à d’autres projets, les crédits obtenus pour cette réalisation après de dures discussions par l’équipe précédente, laissant ainsi dans l’attente d’une hypothétique ligne de tram  tous les Chasselands et les 25 000 personnes qui travaillent dans la zone industrielle, pour de nombreuses années
A part quelques bandes cyclables obtenues grâce à l’insistance de certaines associations, rien n’a été fait pour favoriser les déplacements en vélo. Pire encore, la  mise en place de barrières sur celles déjà existantes gênent la circulation des vélos et empêchent le passage des personnes à mobilité réduite.
Aucune réflexion n’a été engagée sur la réduction des consommations énergétiques des bâtiments et sur la diminution de l’empreinte carbone de la commune.
La rénovation du complexe  Tisserand annoncée comme imminente et prioritaire en début de mandat attendra la prochaine mandature pour voir le début des travaux. Se pose par ailleurs la pertinence d’une rénovation pour un bâtiment aussi ancien par rapport à une démolition et une construction neuve qui permettrait d’avoir une meilleure distribution des locaux, une plus grande  maitrise des consommations énergétiques et une aide financière de l’état ou de la région.


Un Maire qui engage des investissements à long terme sans plan de financement !

M. Selles ne cesse de répéter qu’il voulait faire entrer Chassieu dans la « modernité », exprimant ainsi son rejet de ce qui préexistait…pour cela il s’est jeté dans des réalisations coûteuses, peu utiles à la vie des Chasselands, ni prioritaires (halle, mairie), alors que des projets indispensables vont attendre : construction d’une nouvelle école Pergaud pour remplacer l’actuelle, obsolète et sans capacité suffisante pour  répondre aux nouvelles constructions du secteur,  rénovation du complexe Tisserand.
Il a  recours à des projets privés (EPAHD, résidence séniors) sans le mentionner dans son bilan, laissant croire ainsi qu’ils seront gérés par la commune.
Il ne respecte pas le patrimoine de la commune, transformant à grand frais l’Hôtel de de Ville, lui faisant perdre ses caractéristiques architecturales.
Jusqu’en 2024, il engage des dépenses d’investissement pharaoniques (38 M€), sans annoncer de plan de financement. Alors que le coût des emprunts n’a jamais été aussi bas, l'adjoint aux finances n'a pas le courage d'annoncer l'enveloppe globale que représenterait en financement bancaires un tel volume d'investissements. Nos impôts risquent encore d’augmenter

Un Maire qui augmente les impôts et fait des choix financiers discutables !

Contrairement à ses promesses électorales, sitôt élue la majorité a voté une augmentation des impôts au prétexte des réductions de subvention imposées par l’Etat.
Malgré cela, les recettes stagnent. Pour compenser, il vend et parfois brade le patrimoine communal (1,850 M€ de terrains en 2017, et  2,3 M€ en 2018).
Les dépenses en fonctionnement, les postes Fêtes et Cérémonies et les frais de gardiennage explosent par rapport à 2013, signes d’un choix politique, voire de société.
Le Maire annonce que 8 postes ont été gelés ces deux dernières années mais oublie de mentionner le recrutement d’un architecte, d’un ingénieur et de deux policiers.
Il supprime le poste de coordination petite enfance, en charge de développer des projets destinés aux jeunes enfants. Les attributions de ce poste sont réparties sur d’autres agents qui voient leur charge de travail augmenter.
Que dire des heures effectuées par les agents de la Police Municipale pour garder les accès à la promenade du Biézin les soirs de matchs au Groupama Stadium?
Que dire également des non-remplacements, à l'évidence en partie compensés par de la sous-traitance extérieure,  augmentant ainsi le poste ‘rémunération  des intermédiaires et des prestations extérieures’ ?                                          
D’année en année, le poste de dépenses dues aux pénalités pour défaut de logements sociaux croît, conséquence de la politique en matière de construction.
Monsieur Mutzig se glorifie dans le blog de « Chassieu notre ligne de ville » d’avoir assaini les finances de la commune, alors que l’équipe de Monsieur J.J. Selles a trouvé à son arrivée aucune dette et un bas de laine de 8 M€ !

Un Maire qui a abandonné  la  problématique de l’emploi des Chasselands !

Le rattachement du Pôle Ressource Emploi (PRE) au Centre Communal d’Action Sociale, sous couvert de prendre en compte les difficultés sociales de certains demandeurs d’emploi, a, outre la désorganisation de ce service, écarté ainsi une partie du public qui ne trouve plus d’accompagnement.
L’emploi n’est plus considéré comme une priorité pour la commune. Le PRE avait pour vocation de rapprocher les Services de l’Emploi des Chasselands. Aujourd’hui, la plupart des associations  intervenantes ont été remerciées et ce point n’est plus évoqué en Conseil Municipal.

Un Maire qui ‘rabote’ l’accompagnement social des Chasselands !

Il dénonçait un soi-disant assistanat et annonçait une meilleure prise en compte des Chasselands dans les attributions de logements sociaux.
Or, nous avons vu le retour du "copinage" et du favoritisme contre lequel nous nous étions mobilisés. Les Chasselands en difficulté  sont orientés vers des associations d’aide extérieures à Chassieu.
Le Pôle séniors, rattaché à la Ville, a créé une disparité entre les personnes âgées de la commune. De plus, l’aménagement des locaux qui lui ont été attribués est venu limiter  la réalisation d’une partie du multi accueil. 
Le Pôle séniors a par ailleurs  récupéré bon nombre d’actions déjà mises en place par le CCAS, en écartant ainsi ses administrateurs du contact avec les personnes âgées de la commune (par exemple distribution des cadeaux de Noël assurés par le Maire, président du CCAS et la responsable du Pôle séniors, conjointe du précédent… !).
Et ses activités ressemblent davantage à « la croisière s’amuse » qu’à un réel développement du lien social.


Et ce n’est pas tout, d’autres points pourraient encore être développés !








BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

jeudi 20 juin 2019

LA DÉBÂCLE HISTORIQUE DES LR / WAUQUIEZ DÉMISSIONNE, SELLES S'ACCROCHE




Ils se sont appelés  successivement U.D.R. / R.P. R / U.M.P et enfin LR. Mais ils ont beau changer de nom après chaque déroute électorale, rien n'y fait : leurs électeurs s'abstiennent, ou fuient au RN ou chez LERM.
Or, il fut un temps pas si lointain où la droite locale, emmenée par son maire M. Selles et ses adjoints, se pavanait, triomphante, sur le marché de Chassieu, bras dessus bras dessous avec l'homme à la parka rouge !
Pourtant M. Wauqiez incarnait déjà une stratégie de repli sur soi, une ligne politique populiste, un style sectaire et un menteur pathologique. (L’affaire du bullshit!)
En cela, il nous rappelle un certain M. Selles, qui au tout début de son mandat, était parti à la métropole en se promettant de  ''dégommer'' Collomb (LE SOCIALISTE ) et qui était revenu avec un poste de conseiller métropolitain (2440€/mois); revirement qui avait surpris ses amis LR au point qu'il avait dû créer un groupe indépendant.

La trahison de M. Selles était une des causes  ayant entraîné la scission de cette bien singulière majorité municipale qui partageait pleinement la stratégie et les orientations de son leader, L. R.  Laurent Wauquiez tenant d'une droite dure, conservatrice et réactionnaire.
Cette droite  où  Wauquiez  imposa, comme tête de liste aux élections européennes, un  enseignant de philosophie : François Xavier Bellamy surtout connu pour être  un opposant au mariage pour tous et à l'avortement.
 
Depuis il jure, en conseil municipal, qu'il est toujours fidèle à la droite.
Pourtant en  juillet 2018 il prête allégeance à Gérard Collomb ( LREM ) quand il créé un nouveau groupe '' un temps d'avance ''.
Il a confirmé cette allégeance à Gérard Collomb (indépendant?) en faisant partie des cinquante élus qui ont signé un communiqué de soutien à l'ancien baron local.
Aujourd’hui, apothéose du cynisme en politique, il affirme (progrès du 18/06/19) : je reste fidèle à mes valeurs (€€?) j'ai ma carte LR depuis 2002, mais je suis loyal à Collomb (porte ouverte pour aller à la métropole) et il va conduire une liste : Chassieu MON seul parti, on le savait narcissique  mais pas à ce point.
Et voilà qu'il espère une liste d’ouverture, étonnant pour quelqu'un qui rejette toutes contestations

Vous arrivez à suivre? Pas évident...


















BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu