dimanche 26 février 2017

POET : MÉMOIRE COURTE OU INDIFFÉRENCE?



La  réaction de M. Poët lors du conseil municipal du 2  février a de quoi surprendre ! Il a affirmé haut et fort qu’il n’avait pas démissionné de sa fonction de conseiller municipal et se sentait en parfait accord avec l’équipe de M. Selles,  un « démenti  » bien sûr vite relayé par le correspondant local du Progrès  dans l’édition du 6 février. L’ennui, c’est qu’il a juste « oublié » sa récente démission de sa fonction d’élu référent et co-président du conseil de quartier du Châtenay !
Sans doute rempli d’une orgueilleuse satisfaction d’avoir été, après tant d’échecs, élu conseiller municipal et ravi de pouvoir prendre en défaut les élus de Chassieu naturellement,   M. Poët  s’est précipité…. et aucun élu de la majorité  ne l’a alerté ni retenu, preuve, s’il en est encore besoin, du peu d’importance que l’équipe de M. Selles accorde aux conseils de quartiers et par là même aux Chasselands !
  Les élus de Chassieu naturellement n’ont bien sûr rien inventé ! Il suffit d’aller  sur le site de la Ville, rubrique «  démocratie locale »,  pour  lire la décision du maire du 2 janvier 2017 (DC 2017-02) concernant  la démission de M. Poët. 








BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

vendredi 10 février 2017

2016 : TRÈS FORTE HAUSSE DE LA DÉLINQUANCE !




Il aura fallu attendre la venue du Commissaire de Police de Bron / Chassieu, le 2 février 2017, pour qu'enfin soient portées à la connaissance de l'ensemble du conseil municipal, les statistiques de la délinquance de 2016 !

Alors qu'à chaque conseil municipal, nous réclamions ces statistiques, le premier adjoint, en charge de la sécurité, refusait de répondre à nos interrogations et mentait  piteusement rejetant la faute sur le logiciel ministériel.
Le Commissaire de police n'a pas validé les mensonges du premier adjoint!...D'autant que d'autres communes, dépendantes du même logiciel, avaient déjà publié en toute transparence, leurs statistiques de la délinquance!
En effet, il était bien impensable qu'un élu, en charge de la sécurité, ne soit pas au courant du nombre de faits constatés sur sa commune, mois après mois !

Certes une  délinquance en forte hausse... est bien embarrassante à commenter, alors même que le budget communal pour la sécurité est en augmentation de 35% (embauche d'un animateur de vie tranquille, d'une société de surveillance, d'un gardien de police municipale supplémentaire). 

A plusieurs reprises, nous avions pourtant alerté la municipalité sur le thème de la sécurité des Chasselands et écrivions dans la tribune libre du magazine municipal du mois de juillet dernier :
...« De plus, le maire et son premier adjoint mobilisent deux équipages de notre police municipale pour les six matchs de l'euro alors que 80% des effectifs de la police nationale sont déjà réquisitionnés pour cette mission. Cette initiative irrationnelle aura pour effet de limiter la surveillance de nos rues et de nos quartiers car, à la fin de l'Euro, les policiers (nationaux ou municipaux) devront prendre des jours de récupération, bien mérités, ainsi que des congés annuels en Juillet / Août ! »...

Et, pour prévenir un dérapage de la délinquance, nous avions demandé, lors du Conseil de juin 2016,  que notre police municipale se consacre exclusivement à la sécurité des Chasselands et non au grand stade de M. Aulas.

Hélas, nous n'avons pas été entendus !

Depuis 2014 la délinquance n'a cessé d'augmenter. Sur la simple comparaison des années 2015 et 2016 voici enfin ces statistiques :

Cambriolages  total sur la commune : 130  en  2015  contre  204  en  2016     + 56 % !       
Dont   74 cambriolages dans les habitations principales en 2015   contre  98  en 2016 !

Vols liés aux véhicules : 138 en   2015  contre …....      
195   en    2016 :      + 41%  !
Dont  27 vols de véhicules     en   2015   contre                   58   en    2016 :       +114 % !
               
Vols sans violence contre les particuliers : 61 en 2015  contre 74 en  2016 :   + 21% !

Vols à main armée avec arme à feu : 2 en 2015 et  2 en 2016.

Vols avec violence sans arme à feu :
 8  en 2015 contre 12   en 2016 + 50% !

Destruction dégradations :       
45  en 2015 contre 49  en 2016

Coups et blessures volontaires :
31  en  2015      contre    35      2016


A la lecture de ces très mauvais chiffres, nous regrettons vivement qu'il n'y ait pas, au moins sur le thème sécuritaire, de consensus entre la majorité et l’opposition. Ce refus systématique de nous concerter ou de prendre en compte nos suggestions, est préjudiciable pour notre commune.
En effet, pendant nos dix de mandat nous avions obtenu d'excellents résultats, avec des taux de délinquance en baisse  constante.
Concerter, écouter, prendre les bonnes idées, d'où qu'elles viennent, ce n'est pas faire preuve de faiblesse c'est tout simplement une marque d'intelligence et de pragmatisme.







BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

mardi 7 février 2017

LES INTERVENTIONS DE CHASSIEU NATURELLEMENT AU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 FÉVRIER 2017

Conseil municipal du 2 février : nouvelle démonstration d’anti-démocratie !

Le pire n’est jamais sûr avec l’équipe de M. Selles ! Lors du conseil municipal du 2 février nous avons eu droit à des propos vexatoires et, plus encore, à un mépris insupportable de la part de ceux  qui se gargarisent de concertation !
Le droit d’expression est bafoué. Cette majorité  se permet de déverser un flot de calomnies, de contre-vérités sans nous permettre d’y répondre !
Le maire ne daigne même pas répondre à nos questions et passe directement au  vote, au « pas de charge » !
M. Selles, ce grand démocrate, colérique et méprisant, a, dans un premier temps mis fin aux questions du public qui, selon lui,  n’avaient plus lieu d’être car « idiotes, politiques ou personnelles. » !  C’étaient pourtant des moments de démocratie directe, respectés par tous les anciens maires, où chaque habitant pouvait librement s’exprimer et obtenir une réponse rapide.
Puis, lors de la constitution des Conseils de quartiers et du Conseil des sages, le fait du prince a prévalu, les membres de ces conseils ont été soigneusement choisis par le maire et son équipe alors qu’un tirage au sort parmi des volontaires s’imposait. De ce fait nombre de personnes qui, pourtant, s’investissent énormément dans notre commune depuis de nombreuses années ont été écartées, par esprit purement partisan. Par un caprice du maire, les élus de notre groupe ont été écartés des commissions d’organisation, ce qui n’a pas été le cas de l’autre opposition ! 
Nous sommes systématiquement  tenus à l’écart de tous les projets en cours, parfaitement ignorés et méprisés !
Enfin, lors des conseils municipaux, ce grand démocrate coupe tout débat qui pourrait le mettre en difficulté, tourne nos propos en dérision et menace le public d’expulsion !
Ce monsieur n’a vraiment aucun respect de notre groupe et des 41% de Chasselands qui nous ont choisis.
Il nous semble pourtant que des sujets tels que la vente de terrains communaux pour la construction de nouveaux immeubles, la création d’une halle sur la place Coponat, l‘utilisation des véhicules communaux…méritent d’être approfondis.  

Afin d’informer les Chasselands sur les objections que peuvent susciter les décisions de l’équipe majoritaire et devant une certaine partialité de la presse locale, l’équipe d’opposition  Chassieu Naturellement  publiera dans son blog ses interventions au Conseil Municipal ainsi que les questions posées en fin de conseil.
Vous retrouverez donc dans les différentes rubriques de ce blog les interventions suivantes :
Rubrique « urbanisme »
-         Déclassement du domaine public du terrain communal ( 2903 m2) situé 70 / 72 route de lyon  ( l'Espace Jeunes et terrain des serres) par Yves Imbert
Rubrique « social » 
-          Adhésion au service de médecine de contrôle du Centre de Gestion du Rhône, par Brigitte Sory
-          Fixation du montant de  la participation financière demandée aux familles pour l’organisation de la sortie annuelle du Conseil Municipal des Jeunes, par Brigitte Sory


















BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

FIXATION DU MONTANT DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE DEMANDÉE AUX FAMILLES POUR L'ORGANISATION DE LA SORTIE ANNUELLE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES.



L’année dernière, vous avez instauré une participation financière pour la visite des institutions proposée aux jeunes du Conseil Municipal des Jeunes, le CMJ, puisque nous –mêmes ne faisions pas participer les jeunes aux frais de découverte des institutions. La participation que vous aviez demandée  se montait à 30 euros par enfant pour une  journée à Paris. Vos arguments portaient sur une organisation plus onéreuse des transports (en car au lieu du train) pour assurer la sécurité des participants. Nous avions émis des réserves sur cette participation qui nous semblait déjà élevée mais nous avions quand même voté favorablement, compte –tenu du contexte national.

Concernant toujours ce montant de participation, la réponse de  madame Clouzeau avait été qu’aucun parent n’avait encore exprimé de difficultés pour le paiement. Que si des familles étaient en difficulté, elles seraient adressées au Centre Communal d’Action Sociale pour  obtenir une aide facultative.

Cette année, la proposition de participation financière pour un voyage à Strasbourg se monte à 50 euros par enfant pour 2 jours. Ce choix de lieu et de durée entraîne une participation financière qui peut peser sur certains budgets plus limités.
Je sais que la réponse de madame Clouzeau est  la même que l’année dernière…. En tous cas ça a été la réponse faite lors de  la commission ville active du 19 janvier.

Notre groupe se pose des questions :
Qui décide de la sortie ? A quelle date va-t-elle se dérouler? Quel est le détail du  budget? Qui assure  l’encadrement?
Les accompagnants éventuels  financent-ils leur participation ? A quelle hauteur ?

J‘ai vu sur les panneaux lumineux que le Pôle séniors organisait une sortie intergénérationnelle à Strasbourg les 7 et 8 mars.

Je n’ai pas davantage d’informations sur le coût, les conditions…. car je ne trouve aucun programme du Pôle séniors sur le site de la Ville… peut-être est-ce que je m’y prends mal ! 
Est-ce une coïncidence ? Y aurait –il un lien avec le voyage du CMJ ? L’année dernière le conseil des sages a participé à la sortie à Paris, est-ce le cas cette année ?

En dehors de ces considérations, il nous semble grave que la seule réponse que vous ayez à donner  aux familles aux revenus plus modestes soit celle de l’assistanat.

Solliciter une aide auprès du CCAS n’a rien de honteux, certes. Nous constatons régulièrement les grandes difficultés dans lesquelles se trouvent certaines personnes pour assurer leur vie quotidienne. C’est le rôle de la collectivité de leur venir en aide. Mais après avoir essayé de les rendre autonomes au moins pour ce qui est de son ressort. C’était le cas du taux à l’effort et ce serait le cas si, au lieu de vous débarrasser des problèmes en dirigeant vers l’aide sociale vous aviez réfléchi à d’autres solutions. Par exemple que les jeunes du CMJ qui organisent plusieurs fois par an des collectes pour des associations caritatives ou humanitaires, prévoient de financer une partie de leur voyage. Comme les coopératives scolaires. Cela les amènerait peut-être à penser à ceux d’entre eux qui sont moins favorisés, à apprendre à monter un projet, à être fiers de leurs responsabilités, à moins risquer que le CMJ ne devienne  réservé qu’aux seuls enfants dont les familles ont des moyens financiers…

Mais pour cela il faut peut-être avoir une autre conception de la solidarité et de l’action sociale que vous ne le démontrez.

Enfin, je voudrais terminer mon intervention en déplorant, une fois de plus,  l’absence  totale de transmission des dates de réunions des commissions plénières du CMJ aux élus de notre groupe.

Dans une réelle préoccupation de démocratie locale,  il semblerait  logique qu’en  tant qu’élus au conseil municipal nous recevions  une information régulière sur les actions de ces jeunes élus, comme nous l’avons toujours fait lors de nos mandats, vis-à-vis de l’ensemble des élus du conseil. Et  ceci sans que nous soyons obligés d’aller consulter le quotidien local.  

Brigitte Sory



BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

ADHÉSION AU SERVICE DE MÉDECINE DE CONTRÔLE DE GESTION DU RHÔNE



Cette délibération appelle plusieurs questions et remarques de la part de notre groupe.

Ce nouveau service mis en place par le Centre de Gestion du Rhône vise une double mission que vous définissez dans la note de présentation comme « Visites d’embauche et de contrôle des arrêts de travail ».

En lisant  vos explications nous pensons qu’il s’agit essentiellement  pour vous d’une  mission de  visites de contrôle des arrêts de travail.

Nous nous interrogeons, dans la mesure où cette adhésion à un nouveau service du Centre de  Gestion concerne les agents de la collectivité, sur l’absence de référence de présentation de ce projet aux représentants du personnel ? Manifestement, il  ne paraît pas nécessaire d’avoir la validation d’un Comité Technique Paritaire.

Vous faites mention (je cite) d’un « absentéisme important que connaît la collectivité » et les enjeux budgétaires en lien et, dans la même phrase,  vous signalez que les arrêts de complaisance que vous entendez faire cesser sont minoritaires…

Il existe un document annuel obligatoire qui s’intitule « bilan social » et qui fait état, entre autres choses,  du taux d’absentéisme  des agents de la collectivité et des motifs des absences.

N’aurait-il pas été pertinent pour étayer votre proposition de joindre le bilan social à ce dossier ?

Pour confirmation, le 20 décembre dernier, vous avez présenté la même délibération au conseil d’administration du Centre Communal d’Action Sociale, avec les mêmes arguments d’un absentéisme  de complaisance minoritaire. Je me suis abstenue pour les mêmes raisons que celles que j’évoque aujourd’hui.

Et lors du conseil d’administration du 24 janvier, c’est-à-dire la semaine dernière, la directrice du CCAS nous a présenté le bilan social 2015 qui souligne un taux d’absentéisme inférieur à la moyenne nationale !

Par ailleurs, dans la mesure où vous avez créé, en milieu d’année 2016, un poste de Directeur Général des Services Adjoint, grade d’attaché territorial, en charge de  l’ensemble des missions stratégiques du poste de directeur des Ressources Humaines, à savoir : conduite du dialogue social et pilotage des instances, pilotage de la masse salariale et conduite de la politique Ressources Humaines ainsi que le conseil aux élus, n’aurait-il pas été préférable que ce dernier  travaille sur les situation minoritaires que vous avez signalées ?  

L’absentéisme répété, les arrêts de « complaisance » comme vous le dites sont souvent liés à des problématiques personnelles, relationnelles ou à des conditions de travail difficiles ou insatisfaisantes. La gestion de ces problèmes relève du management. Encore faut-il que les responsables de services soient formés à cette gestion.

 Vous ne faites  pas non plus  mention de la manière dont le personnel sera  informé de ces nouvelles dispositions. Lorsque j’ai posé cette question  lors du conseil d’administration du CCAS vous m’avez répondu que le personnel serait informé par une note de service….J’ai même eu l’impression que vous n’aviez pas encore réfléchi à cette information.

 Alors, vous pouvez aisément comprendre, ainsi que les personnes présentes dans le public, la confusion qui ressort de cette délibération ! 

Le Centre de Gestion du Rhône vient juste de mettre en place ce service et il ne semblait pas urgent d’y adhérer.
Pour nous, il ne s’agit pas d’un coût financier. La  somme annoncée n’est pas prohibitive, bien que ces 1 500 euros puissent  trouver un emploi plus judicieux. Non, il s’agit bien de la question du positionnement de la collectivité employeur vis-à-vis de ses agents.

Nous nous abstiendrons donc  lors du vote de cette délibération. 


Brigitte Sory





BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

DÉCLASSEMENT DU DOMAINE PUBLIC DU TERRAIN COMMUNAL SITUÉE 70/72 ROUTE DE LYON



Déclassement du domaine public du terrain communal ( 2903 m2) situé 70 / 72 route de lyon  ( l'Espace Jeunes et terrain des serres)...cession du terrain en vue de la construction d'immeubles collectifs au profit de la société COGV...

Cette délibération était pour le moins étonnante voire litigieuse, puisque l'on y trouvait trois sujets.

En votant cette délibération (la majorité et Mme Percet)  on validé :
1/ Le déclassement de ce terrain communal en vue de la vente.
2/ La construction d'immeubles collectifs.
3/ Et la future vente de ce tènement au bénéfice de la société COVG appartenant à un promoteur lyonnais.

Comment peut-on voter favorablement une telle délibération , sans qu'il soit porté à la connaissance des conseillers :
-le prix de vente de ce tènement,
-le projet de construction,
-et la procédure d'attribution du marché dont a bénéficié la société COVG ???

NB. Sur un projet d'aménagement de cette ampleur  il est pourtant fortement conseillé aux communes de procéder à une concession d'aménagement. Cette procédure présente plusieurs avantages :
                    la commune rédige un cahier des charges, imposant ainsi ses choix au promoteur,  en matière de surfaces construites, de qualité des matériaux, d'espaces verts, d'isolation, d'énergies renouvelables etc..)
                    et surtout lance un appel à projet et fait donc jouer la concurrence.

Nous avons bien évidemment voté contre ce blanc-seing !


Yves Imbert



BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

mercredi 1 février 2017

BULLETIN CHASSIEU NATURELLEMENT : LES BREVES


Le ciel de Chassieu n’a jamais été aussi encombré et bruyant que depuis la dernière négociation des couloirs aériens. Où sont passées les pseudo-associations de défense de l’environnement ?



Depuis 3 ans, lors des conseils municipaux,  le maire a confisqué la parole du public puis l’a menacé d’une intervention de  la force publique, il adopte régulièrement une attitude ironique et méprisante à l’égard des élus de notre groupe, dernièrement leur  interdit tout débat… Où s’arrêtera l’escalade de cette anti-démocratie qui ne laisse rien présager de bon pour les années à venir ?
Le budget 2017 a vu la baisse des subventions aux associations de 10% pour la plupart d’entre elles. Après la suppression du taux à l’effort, la hausse des impôts locaux, les Chasselands vont à nouveau être pénalisés lorsque les associations seront dans l’obligation d’augmenter leurs cotisations pour assurer  leur  fonctionnement ! 


Malgré nos demandes répétées, le maire et son premier adjoint se réfugient derrière l’installation de nouveaux logiciels par le  Ministère de l’Intérieur pour ne pas communiquer sur l’évolution de la délinquance à Chassieu. Faut-il en déduire que, depuis des mois, la police « navigue à vue » ou que, plus raisonnablement, ils ne souhaitent pas transmettre des statistiques  que d’autres communes obtiennent sans difficultés…Reste à savoir pourquoi ?



Ces derniers mois, les élus de la majorité ont transformé la tribune libre du « Mag’ » en tribune de politique nationale, dénigrant systématiquement l’action de l’Etat. Loin de se grandir, ils s’éloignent des préoccupations des Chasselands sur ce qui les motive réellement : leur commune !

 La majorité prétend que nous n’avons pas encore « digéré » la défaite des municipales ! Elle oublie seulement que nous représentons  plus de 40% des votants chasselands et qu’il nous appartient de rester vigilants et d’alerter tous les Chasselands sur la manière dont le maire et son équipe décident du devenir de la commune, particulièrement en matière d’urbanisme, sans prendre en compte l’avis des Chasselands…Sans doute considèrent-ils que d’avoir été élus –sans atteindre les 50% - leur donne tous les droits?







BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu