vendredi 3 juin 2016

C'EST PAS JOLY JOLY




Pelles, Démolition, SiteLes turpitudes de la communication permettent, hélas,  à certains personnages de parvenir à leurs fins ! La solution est pourtant éculée mais fonctionne encore : on propose initialement un projet  inacceptable qui, va sans dire, hérisse le public puis on l'adoucit, on l'amende et les intéressés, soulagés d'avoir échappé au pire, se satisfont, bien malgré eux, du projet ainsi amendé !

Lors de ce simulacre de concertation, le maire et ses adjoints, ont courageusement laissé les responsables administratifs et M. Loyal animer les différentes réunions, évitant ainsi d'essuyer la vindicte bien légitime des riverains!
Pour la petite histoire, M. Loyal nous a coûté plus de 8000€ ! Les heures des fonctionnaires mobilisés sur le sujet accroissent encore le coût de ce simulacre de concertation!

Tout ceci pour un résultat négatif :  l'espace Joly sera bien urbanisé  et contrairement à ce qu'affirme grotesquement le maire, le parc Joly ne sera pas plus grand mais  bien amputé  d'au moins 4000 m2 réservés à la construction de logements.
Envolées donc les belles promesses de campagne  où M. Selles promettait un espace Joly purement ludique !  Et toute honte bue, cédons à la facilité et vendons aux promoteurs !

En février, le conseil municipal avait délibéré sur le sujet. Le groupe de M. Selles avait bien entendu voté pour, ainsi que leur très proche Mme Percet. Or, étrangement, lors de cette délibération, les différentes études faites par les services municipaux et les services de la Métropole ne nous avaient pas été présentées !

Notre groupe Chassieu Naturellement  s'était opposé à un tel projet pour plusieurs raisons :

- Tout d'abord quand il s'agit d'aménagement d'une commune, on ne doit pas faire du coup par coup mais avoir un projet global, prospectif et cohérent basé sur un diagnostic précis des caractéristiques territoriales (habitat et activités, équipements, modes de liaisons), des caractéristiques morphologiques (structures végétales et espaces publics, structures fonctionnelles réseau voirie, cheminement piétons, maillage structurant) localisation des équipements publics et surtout, surtout avoir à l'esprit les enjeux d'évolution de la ville sur la centralité des pôles administratif et commercial.

A ce jour un tel projet global n'a jamais été présenté. Et selon l'inspiration ou l'humeur du maître, on décide d'implanter ici des bâtiments (espace Joly) là un centre aéré (chemin du Trève )....
Il est temps qu'aujourd'hui M. Selles et ses silencieux adjoints aient une vision globale et prospective de l'évolution de notre commune.
Différentes études sérieuses  tant démographiques qu'urbanistiques avaient été faites, à notre demande, par différents architectes urbanistes, mais dorment dans les tiroirs du CTM. Elles sont plus que jamais d'actualité, car elles préfiguraient un projet global, cohérent de centralité commerciale et administrative.

Enfin pour en finir avec  le mauvais choix de l'urbanisation de l'espace, il n'y avait vraiment pas urgence et la soit disant pression préfectorale sur les logements sociaux n'est que prétexte. En effet, si M. Selles s'était inspiré des études qui dorment dans les tiroirs du CTM, il aurait pu choisir d'autres tènements immobiliers et fonciers  situés dans le centre ville, par exemple:
- la maison Parisot (60 logements possibles),
- la maison située près de la pharmacie du centre, rue de la République,
- le terrain situé entre piscine et roses trémières etc...
Il existe aussi un projet privé rue de la République  à la place de la quincaillerie Guillot (plus de 70 logements.) qui se conjugue avec l'ensemble du projet de reconstruction de  l'entrée sud de la République  et englobe le bar tabac et la société générale. Dans ce secteur la Mairie est propriétaire de deux tènements.
Hé oui, il y avait donc bien d'autres solutions beaucoup plus pertinentes qui n'impactaient pas un espace naturel ! La ville peut et doit se reconstruire sur le bâti existant.
Voilà pourquoi nous nous sommes toujours opposés à ce projet.

Enfin :
Nous serons très vigilants sur  la convention d'aménagement et sur le  cahier des charges de ce projet et souhaitons que le maire, grand adepte de la concertation, nous associe au comité de pilotage jusqu'au choix du promoteur lauréat...prenant ainsi exemple sur l'ancienne équipe qui, pour l'aménagement de l'îlot Centre République, avait  constitué une commission composée d'élus de la majorité et de l'opposition pour suivre le projet jusqu'au choix du promoteur lauréat.






BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

Aucun commentaire :

Publier un commentaire