vendredi 21 avril 2017

FAIBLESSE OU ABUS DE POUVOIR?


A mi-mandat, la gouvernance de JJS se fait de plus en plus autoritaire, brutale, si ce n'est : des plus sectaires. Sellès fait preuve, envers ses Administrés, d'une conception toute personnelle du Droit. Abus? : nous sommes en droit de le penser au vu des interdictions promulguées depuis le début du mandat et des mesures de surveillance par moyen vidéo ou humain.
Dans un premier temps, il met fin aux questions du public lors des conseils municipaux qui, selon lui,  n’avaient plus lieu d’être car « idiotes, politiques ou personnelles. » !  C’étaient pourtant des moments de démocratie directe, respectés par tous les anciens maires, où chaque habitant pouvait librement s’exprimer et obtenir une réponse rapide. Politiques surement car, par définition, la politique concerne  les affaires de la commune.
Puis, il menace d'expulsion le public qu'il juge trop bruyant lors des conseils municipaux.
Interdiction ensuite aux élus d'opposition de participer à la commission de sélection des candidats aux conseils de quartier et des sages. Choix parfaitement orienté jusque dans le renouvellement des partants ou démissionnaires (sollicitations de personnes ne faisant pas partie du quartier concerné ou exclusion de celles inscrites sur la liste complémentaire...).
Il refuse les débats sur les textes votés et sur les questions orales posées par l'opposition, allant jusqu'à les lire lui même en se permettant de faire des commentaires désobligeants et méprisants. Ceci en toute illégalité.
Cerise sur le gâteau en ces temps d'élections présidentielles et législatives, notre maire prend un arrêté en date du 10 avril pour interdire la distribution de tracts sur le marché évoquant l'intérêt au maintien de l'ordre public. La majorité se pose la question de l'animation de la place Coponat en proposant d'installer une halle, qui est loin de faire l'unanimité et, dans le même temps, musèle toute discussion sur ce projet. La place d'un village ne serait-elle plus l'agora nécessaire à toute démocratie? A quand l'interdiction de rassemblement?
Nous n'en sommes pas très loin quand un adjoint vient comptabiliser les personnes qui participent à un débat politique sur la commune !

Jean-François Léone















BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu

samedi 1 avril 2017

LES GRANDS TRAVAUX DE JJS



 Un peu de clarté ! , avant l'arrivée de JJS les dossiers existaient , les projets à l'étude .

Rappel : l'école Pergaud et la mairie sur le terrain du Raquin , la suppression de la cuisine centrale (mutualisation avec Bron ) et dans le même temps une halle pour les forains dans le prolongement de la place Coponat.
Pour le Raquin il fallait attendre le nouveau PLUH (début 2018) , mais l'implantation de la halle était possible immédiatement.

Reprendre les dossiers existants ? Impossible sans reconnaître le travail déjà effectué par les ''socialistes ''
Alors par ignorance , incompétence ou plus sûrement par mégalomanie JJS veut dans la précipitation lancer les travaux pour un morceau de rue de la République et une halle controversée. 
A chaque occasion il évoque  comme une évidence la mairie sur le stade Fonlupt. (disparition d'un d'espace vert central.)
Et que va devenir le grand terrain du Raquin ? Immeubles , lotissements?

Jean-François Sacconi




BULLETIN D’ADHÉSION :
CHASSIEU NATURELLEMENT, 16 boulevard Claude Debussy à Chassieu  - Adhésion : 10 euros
Nom : ………………………………….             Prénom : ……………………………..
Adresse : …………………………………………………………………………………


Courriel : ……………………………………………….  Tél. ………………………….. 
Chassieunaturellement@gmail.com, 16 boulevard Claude Debussy, 69680 Chassieu